Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur

  

Publié par med médiène

Manet - Le déjeuner sur l'herbe

Manet - Le déjeuner sur l'herbe

De fœtus qu'on fait cuire au milieu des sabbats,
Goya, cauchemar plein de choses inconnues,
De vieilles au miroir et d'enfants toutes nues,
Pour tenter les démons ajustant bien leurs bas
Les Phares, Charles Baudelaire

L’essor de la photographie joue un rôle déterminant dans ce passage à l’acte qui consiste à débarrasser le nu de sa robe de chair. La photographie, par sa faculté mécanique de reproduire la réalité, facilitera le travail documentaire des peintres dans ce transfert de la femme dans une image. En refusant le nu improbable de la peinture traditionnelle et en inventant, picturalement parlant, le  déshabillé (qui montre ce qu’il dissimule, qui dit ce qu’il tait comme dans La Sultane de Manet, 1871) ou le déshabillage (Rolla de Henri Gervex), ces peintres, en s’inspirant du courant orientaliste, représenteront  la femme moderne avec son regard direct, ses accidents de formes, ses plis et ses poils pubiens - la toison jusque là manquante que Goya restitue partiellement à la Maja Desnuda (1800) et que Gustave Courbet exhibe complètement dans L’Origine du monde (1866). Une œuvre nous paraît pourtant devancer celles dont il vient d’être question et qui marque la transformation des divinités de l’Olympe en femmes de chair. La Vénus au miroir (1650) de Vélasquez, « la première déesse devenue femme » selon André Malraux, où le peintre réussit à saisir la sensualité palpitante de son modèle.

De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé
De Goya à Manet : du nu au déshabillé

Commenter cet article

PC 12/06/2009 19:29

Bravo pour ce site ou la peinture devient intelligente.

med médiène 20/07/2009 10:43


Tardifs mais sincères remerciements pour vote aimable mot sur Goya et Manet. Et je suppose sur le reste...
Bien à vous,
M.