Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur

  

Tags

Littérature Peinture Art Réalisme Orientalisme Nu Courtisanes Argent Balzac Francophonies

Publié par med médiène

Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut

En décembre 1848, Victor Hugo, député de Paris, observe à l'Assemblée Adolphe Thiers, représentant de la droite catholique. Le portrait qu'il en fait, mi-sérieux, mi-ironique, pourrait sans trop forcer se substituer à celui du philosophe Alain Finkielkraut lorsqu'il débat à la télé. Regardons. "Quand M. Thiers est interrompu, il se démène, croise ses bras, les décroise brusquement, puis porte sa main à sa bouche, à son nez, à ses lunettes, puis hausse les épaules et finit par se saisir convulsivement, des deux mains, le derrière de sa tête." Victor Hugo, Choses vues, 1848

Commenter cet article