Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par med médiène

Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut

En décembre 1848, Victor Hugo, député de Paris, observe à l'Assemblée Adolphe Thiers, représentant de la droite catholique. Le portrait qu'il en fait, mi-sérieux, mi-ironique, pourrait sans trop forcer se substituer à celui du philosophe Alain Finkielkraut lorsqu'il débat à la télé. Regardons. "Quand M. Thiers est interrompu, il se démène, croise ses bras, les décroise brusquement, puis porte sa main à sa bouche, à son nez, à ses lunettes, puis hausse les épaules et finit par se saisir convulsivement, des deux mains, le derrière de sa tête." Victor Hugo, Choses vues, 1848

Commenter cet article