Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur

  

Publié par med médiène

Bellakh - Douleur 1988

Bellakh - Douleur 1988

Douleur croisée, et comme toute douleur, figée. Minérale. Douleur de pierre que ne sauve pas le bleu de lune et le rouge sang du visage.
Y a-t-il dans cette parole de couleur, ce cri enfermé plaqué sur ce qui fut une bouche, la force qui le libérera ? Drame de l'oubli, de l'absence d'écho à la plainte. Drame de la mort qui ici n'avance pas noire, endeuillant la toile du signe convenu de sa venue, mais, ici, s'étale en dorures rêches recouvrant, pour s'imaginer vert désespéré, l'ombre brûlée, les gris bleus, de pâles violets.
Y a-t-il dans cette silhouette taillée au couteau, l'âme collée aux os, dans ce long col décharné creusant le chemin d'une voix prisonnière, y a-t-il dans ces bras qui retiennent le souffle, dans cet étouffement du mouvement, y a-t-il dans ce corps plié, maternant le silence, une réponse à l'inconvénient d’être né ?
Il y a ce point rouge ouvert au côté gauche.

Géométrie de la douleur. Détail.

Géométrie de la douleur. Détail.

Commenter cet article